Invitez les insectes pollinisateurs dans votre jardin !

Tout le monde est conscient de l’importance (vitale) des insectes pollinisateurs. Tout bonnement menacées d’extinction, les abeilles font l’objet d’une attention et d’une médiatisation particulières. Que pouvez-vous faire pour contribuer à leur survie ? Quels sont les autres insectes utiles au jardin ? Comment les attirer et les garder ? Réponses dans cet article.

Pollinisation : un processus essentiel pour vos plantes

La pollinisation est un processus vital pour nos cultures, et plus largement notre écosystème. Elle se réalise par deux voies :

  • La pollinisation assurée par le vent, ou anémophile ;
  • Le transport de nectar et de pollen par les insectes, ou pollinisation entomophile.

La pollinisation par les insectes concerne 80 % des végétaux, qui se reproduisent ainsi. C’est dire l’importance d’accueillir ces vaillants alliés dans son jardin naturel.

Auxiliaires de culture, qui sont-ils ?

De nombreux insectes sont les amis des jardiniers grâce à leur butinage, mais pas seulement.

Les insectes qui contribuent à la reproduction botanique sont :

  • Les abeilles domestiques et solitaires ;
  • Les bourdons ;
  • Les guêpes solitaires et sociales (au risque de vous décevoir…) ;
  • Les osmies 
  • Les chrysopes au stade adulte se nourrissent de nectar, miellat et pollen ;
  • Les syrphes ;
  • Les papillons ;
  • La cétoine dorée.

D’autres vous préservent des ravageurs. Tout aussi utiles, ce sont les suivants :

  • Les perce-oreilles ;
  • Les coccinelles ;
  • Les chrysopes : en vérité, ce sont leurs larves qui se nourrissent de pucerons. Les oeufs sont d’ailleurs pondus à proximité de colonies ;
  • Les larves de syrphes, qui peuvent manger plusieurs centaines de pucerons en une nuit !

Astuces pour attirer les insectes utiles pour le jardinier

Plusieurs moyens très variés vous permettent d’attirer les insectes pollinisateurs comme les prédateurs de pucerons. Et s’ils s’y plaisent suffisamment pour y élire domicile, c’est tout bonus pour vous !

Semer des fleurs mellifères au jardin

Les fleurs ont développé plusieurs types de parade pour attirer visuellement ou olfactivement ceux qui vont contribuer à leur reproduction :

  • Parfum (buddleia, tilleul, robinier ou faux acacia) ;
  • Floraison nocturne, pour attirer les papillons de nuit (belle de nuit, jasmin, chèvrefeuille, tabac ;
  • Couleurs bleu et jaune: les insectes détectent les trois couleurs suivantes : jaune, bleu/violet, ultraviolet. Laissez donc pousser les fleurs sauvages, ou retardez la tonte de votre pelouse : bouton d’or, pissenlit, chicorée, sauge. Semez également du zinnia, de la centaurée cyanus (ou bleuet des champs).

Installez des hôtels à insectes

Munies de compartiments spécifiques à chaque espèce d’auxiliaires, les hôtels à insectes présentent les matériaux suivants : briques, planchettes en bois, pommes de pin, bûches percées de trous, tiges creuses.

Placez-les en différents endroits du jardin, avant l’hiver. Les auxiliaires pourront y pondre leurs œufs avant la saison froide. Les larves s’y développeront à l’abri, pour être prêts à tous les festins au printemps. Plusieurs critères doivent orienter votre choix d’emplacement :

  • Endroit discret, hors du passage ;
  • Entrées orientées sud-sud-est ;
  • Ouvertures à l’abri des vents dominants ;
  • Au moins à 30 cm du sol.

Optez pour un tronc, un piquet, une clôture, …

4 Responses to “Invitez les insectes pollinisateurs dans votre jardin !”

  1. Adam dit :

    Bonjour, Est-ce pertinent pour moi d’installer un hôtel à insectes sur ma terrasse couverte au 2è étage? J’ai des jardins en contrebas, pas très fleuri cependant…J’aimerais bien en avoir un, je trouve que c’est un bel objet, et j’aimerais attirer les abeilles et bourdons à mon étage…

    • Alexis dit :

      Bonjour Adam, merci pour votre commentaire. L’idée de l’hôtel à insectes est de leur fournir le gîte…et le couvert! Il leur faut du nectar et du pollen, et malheureusement les fleurs ornementales vendues en commerce sont stériles (sans nectaire, une glande qui secrète le nectar). C’est catastrophique, les abeilles tournent autour, attirées, puis peuvent mourir d’épuisement! Un non-sens… L’idéal est donc de semer des plantes indigènes, qui poussent dans votre région. Plusieurs variétés se cultivent très bien en pot en terrasse.

  2. Henri dit :

    Ok pour l’hôtel à insectes, mais est-ce que ce n’est pas se tirer une balle dans le pied? Les papillons sont avant des chenilles très gourmandes, quid si elles détruisent le feuillage au jardin?

    • Alexis dit :

      Bonjour Henri, merci pour votre commentaire pertinent. Tout est une question d’équilibre, même avec les insectes nuisibles. Asticots et mouches sont indispensables pour traiter les déchets organiques… La présence de chenilles ne va pas être préjudiciable pour le jardin, tout va s’équilibrer, entre mangeurs de déchets végétaux et pollinisateurs… Pas d’inquiétude, donc!

Leave a Reply